Club Sportif Pertuisien - Course d'Orientation

Le club le plus titré de tout l'Est du Vaucluse !

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

O'ocup Sud Jura- 25 au 29 Juillet 2018


La OOCup est une course en 5 étapes organisées par des slovènes traditionnellement en Slovénie mais cette année, elle avait lieu chez nous, en France et plus précisément dans le sud du Jura sur des terrains qui ressemblent étrangement à ceux que l'on pourrait croiser en Slovénie !

Que dire de cette édition 2018 ? Et bien, comme d'habitude les slovènes nous ont offert une organisation sans aucun faux pas : certes, il faut parfois parcourir 2 km (pour 100m de dénivelé) afin d'atteindre le départ mais les tracés sont magnifiquement techniques, les ateliers départs et autres arrivées gérés de façon fluide, les cartes sous forme numérique disponibles le soir-même pour celles et ceux qui veulent caler leurs traces.

Je retiens aussi leur effort au niveau écologique : 5 poubelles de couleurs différentes permettaient de trier nos déchets. Les déchets organiques étaient notamment recyclés par les cochons du coin !!!

Le niveau des concurrents était relevé par la présence d'orienteurs venus des 4 coins de l'Europe.

Après la course, pour se rafraichir, il fallait trouver une cascade qui ne soit pas à sec ; sur le lien suivant des photos des arénas et des "pains de sucre", ces énormes stalagmites qui se forment au pied de ces cascades : Photos CO O'Ocup

 

Et la saison d'été n'est pas finie !

bannireo5dias-100pxAprès la chaleur suédoise, place à la fraicheur (au moins nocturne) des Picos de Europa (Nord-Ouest de l'Espagne) !
Pour cette 3ème édition des O'Cinco Dìas du 21 au 26 août, nous étions trois du CSP (Cathy, Éléna et François) plus une demi-douzaine d'acadiens à représenter la région Sud-PACA.

Deux longues distances, 2 moyennes distances, un sprint en forêt, 2 "model events", 4 cartes d'entraînement pour le programme officiel, une course de nuit, un relais, un micro-sprint (show'O à la mode ibérique), un O'Movil (course au téléphone), un concert et un banquet pour le programme anti-officiel (genre de programme "off") constituaient le menu très consistant de cette semaine espagnole.

ExtraitCarteLes terrains étaient globalement très dégagés (sauf pour les étapes 5 et surtout 4, dans des forêts plus "denses") avec beaucoup de jaune parsemé de taches de végétation parfaitement cartographiées et de nombreux éléments rocheux ou de relief. Dans l'ensemble, les circuits proposés étaient très intéressants et très courants, mais aussi passablement techniques.
Une mention particulière pour le O'Movil couru dans le centre ancien de Guardo. Dans ce format de course, un orienteur statique mais disposant de la carte guide par téléphone son partenaire, sans carte, sur le terrain (les rôles sont ensuite inversés). Cet exercice très ludique s'avère très intéressant et très pédagogique, notamment parce qu'il nous oblige à bien conceptualiser puis décrire carte et itinéraire à son partenaire.
Bientôt un All'O en PACA ?

Malgré le nombre élevé d'événements (17 en tout, sur 6 jours), l'organisation de l'ORCA  (Club de Orientación "Rio Carrión") a été sans faille, et les organisateurs toujours souriants et très enthousiastes. Un grand merci leur a été bruyamment signifié lors du banquet !

Côté résultats, très belle perfomance de Florence Jacob (AMSO, mais qui fera toujours un peu partie du CSP) en Dame 21 (1ère au classement général, avec 4 victoires d'étape). Au moins une qui n'aura pas "bommé*"!

À noter aussi, les 1ères places d'Annabelle (D14) et Pierre (M55) Delenne pour l'ACA.

 

* Voir note en bas de Med solen i mål !

 

Med solen i mål !

ORingen4-2-150pxCette année, la famille Coulier s'est déplaçée en Suède. Après une première étape pluvieuse, le soleil était au rendez-vous pour O-Ringen Höga Kusten 2018 (Örnsköldsvik, 22-27 juillet). Toujours aussi bien organisés, les Suèdois nous ont envoutés!

Des terrains très physiques, mélant course à pied et quasi escalade, et des traçages très techniques en ont fait « bommer* » plus d'un. Il fallait être précis jusqu'au bout!

ORingen5-150pxLa courabilité alternait entre des zones de dalles de granite largement fissurées ou de champs de gros galets, parfaits pièges à tibias et à chevilles, et des zones de forêts clairsemées et de marais asséchés beaucoup plus rapides. Ces champs de galets, pas toujours très stables, sont les restes de plages surélevées depuis la dernière glaciation et se retrouvent jusqu'à 200 mètres d'altitude, d'où le nom de la région, Höga Kusten, signifiant "haute côte".

Ici, pas de chênes kermes, mais des lychens, des myrtilles et des bruyères dans des forêts clairsemées sous un soleil de plomb.

Du point du vue logistique, une noria de bus amenait chaque jour 15 000 orienteurs (de HD10 à H100 !) sur les arénas. Comme toujours, douches chaudes à l'arrivée.

La journée de repos nous a permis de nous essayer à l'orientation de précision et de profiter d'une vue magnifique sur Örnsköldsvik.

À l'issue des cinq étapes, la victoire revient à Simone Niggli, 40 ans, en D21 élites, et à Magne Daehli en H21 élites.

Rendez-vous en 2019 à Kolmården (Norrköping, sud-ouest de Stockholm), et en 2020 à Uppsala !


 

* «bommer »: du suédois «bomma », manquer, rater (un poste)

ORingen2-800px

 


 

 

WMOC-Danemark-7 au 13 juillet 2018

Cette année quelques Pertuisiens ont fait le voyage jusque chez nos voisins Danois pour pariticiper aux "WMOC" (World Masters Orienteering Championship : Championnats du Monde Vétéran de course d'orientation)

Voici le témoignage de notre plus jeune orienteuse du groupe, Marion :

"Cette compétition qui rassemble les athlètes du monde entiers de plus de 35 ans (jusqu'à 95 et quelques années !!!!) ne nécessite pas de qualification pour y participer.
Quelques pertuisiens ont donc fait le déplacement afin de se confronter à leurs concurrents : Frédéric et Danielle (Gibiat), Mathieu (Chalopin), Pierre (Sciora).

Pour ma part, trop jeune d'une année, je me suis confrontée à d'autres D21 sur les courses opens proposées aux moins de 35 ans.
Je retiendrai de ces championnats une ambiance familiale, des hommes et femmes de 75 ans qui ont une vitesse de course impressionnante : j'espère être comme eux quand j'atteindrai leur age.
Cette semaine était chargée avec une course modèle indoor (pour comprendre ce à quoi cela correspond voici le lien vidéo : Vidéo CO indoor), un entrainement sprint suivi d'une qualification et d'une finale de sprint urbain. Pour les courses en forêt, nous avons eu droit à 2 entrainements qui préparaient à une courses qualificative pour une finale moyenne distance et une autre en longue distance.

A part la course indoor et l'entrainement sprint, Pierre et moi avons couru l'ensemble du programme soit 7 courses (5 compétitions et 2 entrainements) en 7 jours, le tout entrecoupé de bain de mer pour la récup', de glaces aux fraises, framboises et mûres pour le moral et de la visite du château de Frederiksborg pour la culture. Bref, 10 jours intenses aux pays des gens heureux et dont les paysages ressemblent beaucoup à la Suède : c'est un pays nature où le vélo est roi et où l'on peut faire une cure de poissons (saumon, hareng, maquereaux, sardines...)fumés !

Notons également une organisation sérieuse des WMOC, avec juste un peu d'attente lors des sprints open avec des départs qui devaient s'étaler à l'origine sur une demi heure seulement. En conclusion, il me tarde presque de "vieillir" afin de pouvoir participer officiellement aux prochains WMOC !!! "

Album Photo-WMOC

Merci à Marion pour ce pétillant témoignage et bravo à tous.

 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2